top of page

Courir à Toulouse : la ville rose

Surnommée la « ville rose » en raison de la couleur de la brique de terre cuite qu'on retrouve en façade de la majorité de ses bâtiments, Toulouse est aussi appelée la "cité des violettes". Mais on pourrait également la nommer cité du pastel, ou des hôtels particuliers... Courir à Toulouse, c'est découvrir une ville débordante d'un passé riche et tumultueux, l'ancienne capitale de royaumes disparus et l'une des plus belles villes de France.


En marchant ou en courant dans les rues de Toulouse, vous entrapercevrez peut-être le dôme de la Grave au détour d'un boulevard.
Le dôme de la Grave

"Jamais je ne tairai Toulouse qui m'a nourri, elle qu'un rempart de briques enveloppe de son immense enceinte, tandis que sur son flanc circule la belle Garonne..."


Ainsi parlait Ausone dans son Ordo urbium nobilium. Ce poète latin du 4ème siècle vivait déjà dans une Toulouse majestueuse, qui allait bientôt devenir, moins d'un siècle plus tard, la capitale du royaume wisigoth. Successivement l'une des capitales du royaume d'Aquitaine, du comté de Toulouse et du Languedoc, la "ville rose" déborde d'histoire(s) à chaque tournant de rue.



Un imposant patrimoine architectural religieux


Le patrimoine de bâtiments catholiques toulousain est exceptionnel par sa diversité lorsqu'on considère la taille de la ville. Vous découvrirez à coup sûr, lors de votre balade dans Toulouse, la basilique Saint-Sernin, la cathédrale Saint-Etienne et le couvent des Jacobins. Ces trois monuments emblématiques de Toulouse entourent en effet le Capitole, au coeur de la ville.

La basilique Saint-Sernin est une église de style roman méridional, construite vers le XIème siècle et classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. En effet, Saint-Sernin est la plus grande église romane de France, sinon d'Europe. Elle est également réputée être l'une des plus belles. Elle est aussi l'église qui compte le plus de reliques en France, avec près de deux cent d'entre elles, dont celles de six apôtres. De ce fait, c'est un lieu de pèlerinage majeur - et un immanquable de votre visite de Toulouse !


Basilique Saint-Sernin
Basilique Saint-Sernin

Non loin, la cathédrale Saint-Étienne, à l'aspect particulier, vous étonnera. Celui-ci est dû à la succession de divers styles architecturaux au gré des variations politiques au XIIIème siècle. En effet, c'est l'époque où Toulouse perdit son indépendance, et fu réintégrée dans le royaume de France.

Enfin, complétez ce triptyque par le couvent des Jacobins. Celui-ci, à peine plus récent, est entièrement en brique, dans le plus pur style gothique languedocien. , Le pape Urbain V avait à l'époque estimé qu'il s'agissait de la plus belle église dominicaine d'Europe. Pour cette raison, il y fit transférer au XIVème siècle les ossements de Thomas d'Aquin, célèbre philosophe et théologien dominicain


Cathédrale Saint-Etienne
Cathédrale Saint-Etienne

Toulouse possède également des monuments religieux d'autres confessions, comme les temples protestants de la place du Salin et de la rue Pargaminières. Lors de votre run dans Toulouse, vous découvrirez peut-être ses deux églises orthodoxes, ou ses multiples mosquées ! Par exemple, la Grande mosquée de Toulouse, inaugurée en 2018, est un fleuron d'architecture moderne, pourvue d'un dôme impressionnant.

En courant dans Toulouse, vous croiserez également la synagogue Palaprat, la plus ancienne de la ville, un bâtiment simple mais chargé d'histoire, qui date du milieu du XIXème siècle. Elle fut le centre de la résistance juive dans le Midi-Toulousain


Pastelliers et capitouls


Pour ce qui est des bâtiments civils, Toulouse n'est pas non plus en reste. Elle est la ville française qui compte le plus d'hôtels particuliers de la Renaissance. En effet, Toulouse a toujours compté parmi les principales villes de France. Centre de pouvoir et de facto lieu de commerce, elle a vu édifier par ses élites, au fil des années, de nombreux hôtels particuliers. Capitouls - les notables toulousains - noblesse de robe... et surtout grands négociants du pastel.

Vue du Pont-Neuf sur Toulouse
Pont-Neuf

En effet, la région du Lauragais, triangle compris entre Toulouse, Albi et Carcassonne, fleurit à la Renaissance grâce au commerce d' "Isatis tinctoria", l'herbe à pastel - également appelée parfois l'herbe de Lauragais. Elle permet d'obtenir une teinture bleue très prisée au fil des siècles, avant d'être remplacée par l'indigotier. Au 16ème siècle, à l'apogée du commerce pastellier, Toulouse connut un essor remarquable. Cependant, la dynamique d'urbanisation luxueuses autour de ces hôtels particuliers durera jusqu'au XIXème siècle. Au cours de votre excursion dans Toulouse, vous pourrez donc admirer, presque à chaque détour de rue, un des 200 hôtels particuliers qui font le charme de la ville rose.


Pour les friands de musées, il existe à Toulouse plusieurs incontournables. Dans cette capitale de l'aéronautique et de l'aérospatiale, on trouve forcément des musées techniques majeurs. Les sites d'Airbus sont ainsi ouverts à la visite, ainsi qu'Aeroscopia et la Cité de l'Espace. Vous pourrez également apprécier l'un des nombreux musées historiques, comme le musée Saint-Raymond. Situé dans l'ancien collège universitaire Saint-Raymond, datant du XVIème siècle, il s'agit du musée archéologique de Toulouse. Enfin, le Musée d'art moderne et contemporain des Abattoirs, créé en 2000, vous permettra de voyager, à travers ses fonds moderne et contemporain, dans l'imaginaire des artistes des années 1950 à 1980.

Lors de votre balade à Toulouse, ne manquez pas Aeroscopia ni la Cité de l'Espace
La Cité de l'Espace

Enfin, il est impossible de visiter Toulouse sans admirer le Capitole. Celui-ci est un ensemble comprenant notamment l'hôtel de ville, l'opéra et que la place du même nom. À l'arrière du Capitole, vous apercevrez, dans le square Charles de Gaulle, le donjon du Capitole, qui abrite les locaux de l'office du tourisme.


Visiter le Capitole à Toulouse est incontournable !
Le Capitole

C'est peut-être l'occasion d'obtenir des renseignements complémentaires sur cette magnifique ville... Ou vous pouvez, tout simplement, démarrer Runnin'City et vous laisser guider à travers l'histoire de la capitale languedocienne.


Courez avec Runnin'City du Capitole aux Arènes !







Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page