top of page

Courir à Rome : la ville éternelle

Depuis vingt-huit siècles, la capitale de l'Italie étend son rayonnement culturel et politique sur la Méditerranée. Courir à Rome, c'est donc traverser près de trois millénaires d'architecture. Vous y découvrirez ses vestiges antiques magnifiquement préservés. Ceux-ci côtoient des monuments baroques et de superbes places, puisque Rome est le foyer de la Renaissance Italienne.



« Qui l’a vue a tout vu », déclarait

Goethe, célèbre poète allemand, au sujet de la capitale italienne. Fondée, selon la légende, en 753 avant notre ère, Rome est l'une des rares mégapoles qui fut constamment habitée depuis près de trois millénaires.


Elle possède l'une des plus grandes cités antiques préservées au monde. Lors de votre visite à Rome, vous découvrirez ainsi un véritable musée architectural à ciel ouvert.




Le mont Palatin



Le Colisée se dresse en son centre, non loin du Tibre. De là, malgré l'ambiance électrique qui règne dans la ville jusqu'à la nuit, l'impression de sérénité laissée par les innombrables monuments antiques vous accompagnera au cours de votre run. Du Circus Maximus et des thermes de Caracalla au temple d'Apollon, sur le mont Palatin, se bousculent les points de vue inoubliables et les bâtiments splendides. Vous y découvrirez les vestiges de la Domus Aurea, le palais d'où Néron regarda brûler la capitale. Mais également la maison des Vestales, ces prêtresses sacrées qui faisaient voeu de chasteté. La légende veut d'ailleurs que l'une d'entre elles, Rhéa Silvia, ait donné naissance au futur fondateur de Rome.





Enfin, vous ne pourrez manquer le Panthéon, un édifice datant du premier siècle de notre ère, qui supporte la plus grande coupole de l'Antiquité. Celle-ci, qui fait près de 45 mètres de diamètre, a pour particularité d'être la plus grande coupole en béton non armé au monde. Une merveille d'ingénierie qui a, malgré les mouvements telluriques et les conflits armés, traversé les siècles.



Le Saint-Siège




Bâtie sur la colline éponyme, la cité-état du Vatican a repris le nom d'une ancienne ville étrusque, Vaticum. La basilique Saint-Pierre est, quant à elle, construite sur l'emplacement du cimetière où aurait été inhumé saint Pierre. La colline du Vatican n'est pourtant pas l'une des fameuses Sept collines de Rome.


En effet, elle ne fut incluse dans les limites de la ville de Rome que sous le règne du pape Léon VI, qui élargit les murs de la Cité léonine au 9ème siècle afin de la protéger contre les incursions musulmanes.


Lors de votre balade à Rome, vous pourrez donc traverser la place Saint-Pierre, et visiter gratuitement la basilique. Si vous y passez le dimanche à midi, sachez que le pape y offre, chaque semaine, sa bénédiction. Vous risquez donc de vous heurter à la foule... Par ailleurs, dans le Vatican lui-même se trouvent plusieurs musées, qui abritent bien des œuvres d'art et des vestiges archéologiques. Par exemple, le Saint-Siège possède une collection égyptienne complète, avec stèles, vases canopes et momie.



De la Renaissance à l'art baroque



Rome fut un centre culturel majeur à la Renaissance, et les commandes des papes attirèrent dans la ville de nombreux artistes. Michel-Ange créa ainsi la place du Capitole, qui comprend le Palazzo Senatorio, siège du gouvernement de la cité. Mais également les fresques de la chapelle Sixtine au Vatican. Le peintre a même inclus dans le décor des références païennes, malgré la provenance de ses fonds !


L'art baroque est également né à Rome, au 17ème siècle. De ce fait, de grandes places théâtrales, ornées de fontaines ou d'obélisques, parsèment la ville. La plus célèbre est probablement la place Navone, située près du Panthéon. Basée sur les ruines d'un stade antique, elle en conserve la forme. Vous y admirerez trois fontaines majestueuse, dont celle des Quatre-fleuves, qui représente les quatre parties du monde connues au 17ème siècle.



La fameuse fontaine de Trévi est également représentative de ce courant, une fois encore propulsé par la volonté des papes successifs qui firent appels aux artistes les plus talentueux d'Italie afin d'embellir la ville. Par la suite, à l'ère mussolinienne, de nombreux bâtiments de style néo-classique virent compléter le foisonnant panorama romain.


Au delà même de son architecture, Rome est une ville en constante ébullition. L'une des capitales mondiales du cinéma, possédant son propre complexe de studios cinématographiques, elle est également la mère patrie de la musique sacrée, et possède l'un des complexes musicaux les plus importants du monde. De ce fait, presque chaque mois, plusieurs festivals ou concours animent la ville. En février se tient son Carnaval, le 21 avril est fêtée la naissance de la ville...

De ce fait, quelle que soit la date de votre visite de Rome, vous ne pourrez qu'en être enchanté.



Découvrez en courant les monuments de la Ville éternelle !



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page