top of page

Courir à Castres : la petite Venise du Languedoc

Posée sur les rives de l’Agoût, Castres est une ville au cadre préservé, où se mêlent traditions historique et sportive. Labellisée Ville d’Art et d’Histoire en 2022, la cité castroise possède un riche passé dont elle a conservé une forte identité culturelle, architecturale et économique. Mais Castres est également une terre de sport, notamment grâce à son célèbre club de rugby : le Castres olympique. Avec JOOKS, partez à la découverte de la petite Venise du sud grâce aux parcours sportifs et touristiques proposés par la ville.



Les Maisons sur l'Agoût

Étape des chemins de Saint-Jacques de Compostelle depuis le IXème siècle, la ville de Castres connaît un important essor économique au XIIIème siècle, avec la découverte du pastel dans la région. Aux XVIème et XVIIème, la cité est très impactée par les Guerres de religion et subira de nombreuses destructions.


Elle trouvera un nouveau souffle en devenant le siège de la Chambre de l’Édit et connaîtra, à partir de là, un bel essor culturel et économique. Castres est aujourd’hui une ville culturelle, dynamique, moderne et aux multiples facettes qui attire de nombreux visiteurs chaque année.


Castres, l’historique


Témoins du passé textile de la ville, les maisons sur l’Agoût donnent leur charme à la ville et sont à l’origine de son surnom : le petite Venise du Languedoc. Ces anciens ateliers de tisserands, de tanneurs et autres teinturiers aux couleurs pastels sont toujours visibles aujourd’hui. Ils ne se visitent pas car ils sont habités mais vous pourrez les admirer durant votre promenade ou lors d’une balade à bord du coche d’eau « Le Miredames », un bateau en bois construit sur le modèle des diligences fluviales du XIXème siècle.


Au XVIIème siècle, l’essor du commerce permet à la ville de s’enrichir et les marchands fortunés font construire de magnifiques hôtels particuliers. En déambulant dans le centre ville, vous pourrez notamment découvrir l’architecture remarquable de l’hôtel de Viviès ou encore de l’hôtel de Nayrac, tous deux classés aux Monuments historiques. Prenez le temps d’admirer les tourelles d’angle à encorbellement de l’hôtel Jean Leroy ou encore les cariatides et la loggia de l’hôtel de Poncet et amusez-vous à essayer de découvrir les détails insolites des ces sublimes demeures.


La place Jean Jaurès

Impossible de visiter Castres sans évoquer l’enfant du pays, Jean Jaurès. Le père du socialisme français est en effet né dans la cité tarnaise en 1859. Logique, donc, que son nom soit omniprésent dans les rues de la ville et qu’un musée lui soit consacré. Le Centre national et musée Jean Jaurès fut inauguré en 1988 par François Mitterand et retrace de manière chronologique la vie, l’oeuvre et les engagements politiques du tribun.


Le patrimoine culturel et religieux de la ville est parfaitement illustré par l’ancien palais épiscopal. Imaginé par Jules Hardouin-Mansart, architecte de Louis XIV, l’édifice abrite aujourd’hui l’hôtel de ville ainsi que le Musée Goya. Ce dernier, créé en 1840, dispose de la plus grande collection française d’art hispanique, après celle du Louvre. Celle-ci comprend, entre autres, des oeuvres de Velasquez, Murillo, Picasso et surtout Francisco Goya, dont le musée possède trois toiles fondamentales : l’Autoportrait aux lunettes, le Portrait de Francisco del Mazo et La Junte des Philippines.



Castres, la sportive


Si les paysages du Tarn invitent à la promenade, à pied ou à vélo, le sport roi à Castres, c’est le rugby. Le club de la ville, le Castres olympique, est créé en 1906 et évolue actuellement dans le Top 14. Domicilié au stade Pierre Fabre, du nom de son mécène, le fondateur des laboratoires pharmaceutiques éponymes, le Castres olympique a notamment été cinq fois champion de France, triple vice-champion de France et vainqueur de la Coupe de France. Le parcours La Sportive vous emmènera sur les traces des joueurs et de leur circuit d’entraînement.


Les supporters du Castres olympique

Castres est également fortement liée au cyclisme. Elle a en effet été plusieurs fois ville de départ et d’arrivée du Tour de France et est également une ville étape de la Route d’Occitanie. Cette course cycliste fut créée à l’initiative du coureur professionnel Jacques Esclassan, natif de Castres, qui remporta la première édition, en 1977.




Castres, la naturelle


Située entre le Parc naturel du Haut-Languedoc et la Réserve naturelle régionale de Cambounet-sur-le-Sor, traversée par l’Agoût et ses affluents, labellisée « 3 fleurs » aux Villes et Villages fleuris, Castres dispose d’un environnement naturel privilégié. De nombreux espaces verts sont à la disposition des promeneurs et font le bonheur des petits et des grands.



Le Jardin de l'Évêché

Véritable poumon vert de la ville, le parc de Gourjade est dédié à la détente et aux loisirs et offre de nombreuses activités : aire de jeux, golf, mini-ferme… Des vestiges préhistoriques présents dans le parc témoignent de la présence de l’homme dans la région dès le néolithique. Le Jardin du Mail est un joli jardin à l’anglaise, tandis que le Jardin de l’Évêché, rattaché au palais épiscopal, est un jardin dit « à la française », qui a été conçu d’après les plans d’André Le Nôtre, jardinier de Louis XIV. Ce dernier fut classé Monument historique en 1995 et labellisé « Jardin remarquable » en 2004.



Retrouvez l’ensemble des parcours de la ville de Castres sur l’application JOOKS.


Courez, marchez ou roulez avec JOOKS, du Musée Goya aux rives de l’Agoût !




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page