top of page

Courir à Beauvais : au coeur de l’Oise

Dans la région des Hauts-de-France et à seulement quelques kilomètres au nord du bassin parisien, Beauvais est principalement appréciée des touristes pour son patrimoine historique et architectural. Labellisée Ville d’art et d’histoire en 2012, Beauvais invite les visiteurs à parcourir près de 2000 ans d’histoire, des remparts antiques à l’Hôtel de ville en passant évidemment par son exceptionnelle cathédrale. L’application JOOKS vous emmène à la découverte de la préfecture de l’Oise grâce aux parcours audio-guidés proposés par la ville !


La place Jeanne Hachette

Beauvais voit le jour au Ier siècle après J.-C. Il s’agit alors d’un camp romain connu sous le nom de Caesaromagus, « le marché de César ». Il sera plus tard rebaptisé Civitas Bellovacorum, la « cité des Bellovaques », appellation à l’origine de son nom actuel. Mais c’est au Moyen Âge que la ville se développe et connait un important essor économique, notamment grâce à l’industrie textile. Les artisans travaillent alors toutes sortes de laines et le drap de Beauvais est exporté jusqu’en Orient.


Ville d’histoire…


C’est au XIIIème siècle qu’est bâtie la célèbre cathédrale Saint-Pierre de Beauvais, chef-d’oeuvre de l’art gothique resté inachevé, qui possède le choeur gothique le plus haut du monde (48,50 mètres). Lors de votre balade, n’hésitez pas à pousser les portes de la cathédrale afin d’admirer les magnifiques vitraux et surtout la splendide horloge astronomique, créée par Auguste-Lucien Vérité au XIXème siècle.


La cathédrale Saint-Pierre

Un peu à l’écart du centre-ville historique se trouve un exemple quasi unique en France de l’architecture hospitalière médiévale. La maladrerie Saint-Lazare est une ancienne léproserie datant du XIIème siècle, classée au titre des monuments historiques. Plusieurs bâtiments ont été conservés et certains sont ouverts à la visite, notamment la grange qui a été magnifiquement restaurée.


Si la Première Guerre mondiale a relativement épargné le patrimoine architectural de la ville, il en va autrement de la Seconde Guerre mondiale. En effet, dès le début du conflit, Beauvais est bombardée par l’aviation allemande, ce qui va provoquer un énorme incendie. 80% du centre-ville est détruit, la commune a perdu presque tous les vestiges de son passé. Un plan de reconstruction est lancé dans la foulée, qui essaie d’intégrer le patrimoine conservé tout en modernisant la ville.


En courant ou en marchant dans le centre de Beauvais, vous pourrez également admirer les maisons à pans de bois et torchis qui bordent encore quelques rues, rescapées des bombardements allemands. La plus ancienne de ces maisons date de 1410 et se trouve aujourd’hui à quelques pas de la cathédrale, dans la voie des Chasse-Marée.


…et d’art.


Installé dans l’ancien palais épiscopal, résidence des évêques-comtes de Beauvais, le MUDO-Musée de l’Oise a été créé au milieu du XIXème siècle. L’ensemble architectural, classé monument historique, est composé de plusieurs édifices datant du XIIème au XVIème siècles. Vous remarquerez notamment son impressionnante entrée fortifiée, flanquée de deux tours jumelles. Le Musée départemental de l’Oise abrite une collection variée, allant d’objets archéologiques aux différents courants de la peinture du XIXème siècle. Il met également en avant les talents et les savoir-faire du département.


Les tours du châtelet, entrée du musée

Le plus remarquable de ces savoir-faire est sans aucun doute la tapisserie, qui fit la renommée de la ville pendant plusieurs siècles. Les ateliers de la manufacture furent détruits lors des bombardements de 1940 mais, après avoir été transférés à Paris pendant quelques années, ils reviennent à Beauvais à la fin des années 1980. La manufacture connut son apogée au XVIIIème siècle. La qualité de sa production était équivalente à celle de la manufacture des Gobelins de Paris.



En hommage à la Manufacture royale de tapisserie que fut Beauvais autrefois, la Galerie nationale de la Tapisserie vue ouverte en 1976, à l’initiative d’André Malraux. Renommé le Quadrilatère en 2016, le lieu présente une superbe collection de tapisseries, de mobiliers anciens et de peintures.


Beauvais, côté nature


Le plan d'eau du Canada

Aménagé sur le site d’une ancienne carrière de sable et de graviers, le plan d’eau du Canada est une oasis de tranquillité et de verdure. Avec ses 45 hectares, la base nautique propose une large variété d’activités sportives et de loisirs : kayak, pédalo, accrobranche, baignade, pêche… Plus de 3 kilomètres de sentiers et chemins sont également disponibles pour les promeneurs, les coureurs et les cyclistes.


Le plan d’eau du Canada a été sélectionné, avec trois autres sites de la ville de Beauvais, en tant que centre de préparation pour les Jeux Olympiques de Paris dans le cadre du label « Terre de Jeux 2024 ». La base nautique est en effet plus que qualifiée pour la pratique des sports de plein-air et est également idéalement située, à seulement quelques kilomètres du stade Jules Ladoumègue et de l’Aquaspace, mais aussi du futur village olympique.

Courez, marchez ou roulez avec JOOKS, de la cathédrale Saint-Pierre au Musée de l’Oise !



Retrouvez l’ensemble des parcours de la ville de Beauvais et plus de 1300 autres dans l’application JOOKS.






20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page