top of page

Courir à Barcelone : la cité de Gaudí


Barcelone est à la fois une ville d'art et d'histoire, connue pour ses architectures gothique et moderniste, et un repaire de fêtards. Ville dynamique auquel le soleil, constamment au rendez-vous, donne un air de vacances perpétuelles, ses plages et boulevards offrent un magnifique espace de liberté aux coureurs, randonneurs et cyclistes.


Il est très agréable de courir dans les rues rectilignes au pied de la Sagrada Familia.
Courez au pied de la Sagrada Familia !

« Mille parfums et mille couleurs, Barcelone possède mille visages », déclarait l'artiste Joan Manuel Serrat. La ville que Frédéric Beigbeder qualifie de « rêve d’un fou » constitue un véritable parc à thème pour tout coureur souhaitant allier sport et culture. Parcourez le parc Guëll aux étonnants toits recouverts d'émail, ressemblant à la légendaire maison de pain d'épice des contes de fée.


En contrebas, empruntez la Rambla, l'avenue emblématique de Barcelone qui relie la place de Catalogne, centre névralgique de la ville, au Port Vell où se dresse la colonne de Christophe Colomb.

Avant d'aller déguster des tapas en centre-ville, vous pourrez également apprécier Barceloneta, la longue plage de sable qui borde la ville. Ou grimper - une course ardue ! - jusqu'à la fontaine spectaculaire de la colline Montjuic.



Gaudí, le (presque) saint patron de Barcelone



Marcher dans le parc Guëll vous permettra de contempler toute la cité vu d'en haut.
Du parc Guëll, on contemple toute la cité.

Antoni Gaudí i Cornet, architecte catalan de nationalité espagnole est le principal représentant du modernisme catalan. Son travail a marqué de façon indélébile l'architecture de Barcelone, en faisant la figure de proue de ce courant artistique. Il est à bien des titres le saint patron de la ville.



D'autant que Gaudí, étant d'une religiosité profonde et ayant mené une vie ascétique, est en cours de béatification.


Au cours de votre run, vous découvrirez certaines de ses œuvres. Sept d'entre elles, toutes situées à Barcelone, ont été inscrites par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'Humanité. Le parc et le palais Güell, mais également la crypte de la Colonia Güell. Ainsi que plusieurs façades célèbres : la Casa Milà, la Casa Vicens, et la Casa Batlló. Enfin, vous ne manquerez pas de découvrir sa plus célèbre création, encore inachevée : la Sagrada Familia.



Courir de la Rambla au quartier gothique


Le poète et dramaturge Federico García Lorca disait de la Rambla qu'elle était « la rue la plus joyeuse du monde, la rue où vivent ensemble les quatre saisons de l’année, l’unique rue de la terre que je souhaiterais ne jamais se terminer, riche en sons, abondante en brises, belle de rencontres, antique de sang. »

Cette avenue symbolique de Barcelone se caractérise par ses nombreux kiosques consacrés à la presse mais aussi à la vente de fleurs ou d'animaux. C'est aussi le lieu de prédilection des statues vivantes et, en son milieu, se tient le marché couvert adjacent de la Boqueria. Elle est complétée par une passerelle, dite Rambla de Mar, permettant d'accéder au centre commercial Maremagnum.



Au cœur de la Vieille Ville, le Barri Gòtic est le quartier le plus ancien de Barcelone, un entrelacs de ruelles étroites à l'architecture gothique. Il abrite des vestiges de la Barcelone romaine. Vous pourrez ainsi marcher au pied de l'ancienne muraille et des colonnes du temple d'Auguste, mais aussi admirer de nombreux édifices de l'époque médiévale. En courant, vous découvrirez donc la cathédrale Sainte-Eulalie, la Casa de la Ciutat, le palais de la Généralité de Catalogne.

Au cours de votre balade dans ce dédale de ruelles, vous tomberez probablement sur la Plaça Nova, où se dressent deux tours cylindriques datant de l'époque romaine. Ou encore la Plaça del Rei, siège du Palau Reial Major, résidence comtale puis royale.

Vous observerez également de nombreuses traces des violences de la guerre d'Espagne dans les rues ou sur les bâtiments du quartier. Par exemple, sur la Plaça de Sant Felip Neri, où la façade de l'église éponyme porte les marques de mitrailles d'un bombardement de l'aviation nationaliste le 30 janvier 1938.



De la plage aux collines


Devenu le point central du tourisme estival de masse, la Barceloneta borde Port Vell, le port historique de la ville. Cette plage qui à l'origine était accolée aux quartiers des pêcheurs et de marins, était occupée jusque dans les années 1960 par des bidonvilles. Après les Jeux Olympiques de 1992, la ville créa à leur place de nombreux équipements sportifs, établissements culturels et infrastructures tournées vers le tourisme balnéaire. Quiconque décide de courir le long de cette longue langue de sable se doit d'apprécier les lieux très animés, car on y trouve casino, bars clubs privés et hôtels de luxe. Plus loin, vous observerez la Rambla de Mar du Port Vell, avec le centre commercial Maremagnum et l'aquarium de Barcelone.


Si vous préférez courir en terrain plus abrupt, les collines vous tendent les bras. Point culminant du massif de la Collserola, dominant la ville, le Tibidabo est également devenu un des pôles du tourisme barcelonais. Vous y verrez le temple expiatoire du Sagrat Cor, ainsi que l'observatoire astronomique Fabra. Le Castell de Montjuïc domine la ville, du haut de sa colline, et on peut y découvrir, en contrebas le site olympique de 1992. Ainsi que le site de l'exposition universelle de 1929, où se dresse la Font màgica dont les jeux d'eau, de son et de lumière accueillent de nombreux touristes le soir.





Comments


bottom of page